Kitgut Quartet
Kitgut Quartet
Kitgut Quartet

Interroger les origines du quatuor à cordes c’est renouer avec une pratique sociale aux antipodes de l’académisme figé des salles de concerts et des enregistrements en studio. C’est, en effet, comme métaphore de la conversation que la musique de chambre se développe au 18ème  siècle dans le même contexte privé des salons. Comme divertissement, elle revêt la même part d’imprévu et d’improvisation qui garantit l’interaction entre les protagonistes et la participation active des auditeurs. Ainsi, à l’heure où le quatuor n’a pas encore fixé sa forme, il est déjà fortement goûté, non pour l’intellectualité et l’abstraction qu’on lui prêtera plus tard comme parangon de la musique pure, mais comme substitut d’un dialogue animant des voix individuelles qui réagissent les unes aux autres dans la spontanéité de l’instant. Distinct de la symphonie qui profère un discours collectif qui génère sa propre inertie, il ouvre un champ d’exploration particulier prêt à accueillir toutes les situations langagières et les émotions singulières qu’elles traduisent. Et c’est de l’immédiateté de la communication que naît alors la virtuosité vraie du genre. L’histoire est longue et pleine de belles surprises si l’on considère les partitions anglaises, italiennes ou françaises contemporaines des quatuors de Haydn, Mozart et Beethoven mais aussi les prémices d’une aventure qui n’est autre que celle de la découverte de la puissance de la musique débarrassée du sens borné des mots.

Jeanne Roudet, musicologue à la Sorbonne

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Haydn & l'Angleterre

 

               Haydn :              Quatuor Op71 n°2

               Purcell :             Chaconne,

                                        Fantaisies à 4

               Locke :               Extrait de "The tempest"

               Playford :           Paul's steeple

Beethoven & la France

          

               Beethoven :          Sonate pour piano Op 14 n°1

                                        (transcription par Beethoven)

                Jadin :               Quatuor Op 1 n°1

                Charpentier :        Concert à 4

                Du Caurroy :        Fantaisie sur "une jeune fillette"

Schubert & l'Allemagne

                Schubert :           Quatuor n°6 en ré majeur D 72

                                         Danses allemandes D90

                Bach :                Kyrie, Missa Brevis BWV 236

                Rosenmüller:        Sonata n° 7

                                         Sonata n° 8

                Weckman :           Fuga à 4

 

 

 

 

 

 

Mozart & l'Italie

                Mozart :              Quatuor en fa majeur KV158

                                          Divertimento en ré majeur KV 136

                Vivaldi :              Santo Sepolchro

                                          Madrigalesco

                Hasse :                Sinfonia op5 n°6

                Ferro :                Sonate n°7

                Maschera :           La Maggia

 
 
 
 
 
Kitgut Quartet
Kitgut Quartet
Kitgut Quartet
Kitgut Quartet
Kitgut Quartet
Kitgut Quartet
Kitgut Quartet
Kitgut Quartet
Kitgut Quartet
Kitgut Quartet
Kitgut Quartet